mardi 1 octobre 2019

Projet Albius à Dugny

Dans le cadre du projet Albius (compagnonnage auteur / compagnie avec la Cie réunionnaise Baba Sifon), j'ai eu le plaisir d'animer un atelier d'écriture autour de la saveur de vanille avec des élèves du lycée hôtelier François Rabelais de Dugny, avec l'aide de la Cie Issue de Secours (La Ferme Godier, Villepinte). Nous sommes partis d'une part des textes de François Claudel (Parfums) qui mettent en évidence les métaphores visuelles, tactiles et sonores d'une sensation olfactive, d'autre part de l'expérience des élèves vis-à-vis de la vanille, que ce soit comme goûteur ou comme cuisinier. Florilège de quelques textes - ici, les auteurs sont Rachel, Younès et Jean-Marc :

La première fois que j'ai vraiment senti son goût, c'était en Guadeloupe. Dans le gâteau - le gâteau d'anniversaire de ma grande cousine - je n'étais pas encore en primaire, et je ne me souviens plus vraiment du goût, mais je me rappelle qu'il était très sucré. Je me rappelle tout de même qu'il n'avait ni le goût ni l'odeur des yaourts ou de la glace que je prenais chez le glacier. C'était une pièce montée avec de la crème et de la coco râpée sur le dessus.

Je me rappelle que pendant que je mangeais, les enfants de mon âge criaient tout autour de moi. Mes cousins, cousines ne voulaient plus que je mange mon gâteau parce qu'ils voulaient que j'aille jouer avec eux. Il y avait la musique, et nous étions même assortis à la musique, nos tenues étaient assorties, le madras qui composait nos tenues était assorti à la musique. 

Je voulais jouer avec eux mais je voulais quand même finir mon gâteau. Mes cousins tiraient mes mains pour m'emmener avec eux, j'ai pris donc tout - d'un coup - avant de partir jouer avec eux. (Rachel)



vendredi 16 août 2019

Démarrer, poursuivre, conclure...

Pour faire écrire une courte nouvelle, en atelier d'écriture, Microfictions de Régis Jauffret (Folio) est une mine.

On peut donner quelques incipit et demander au participant de poursuivre. Exemples de premières phrases empruntées à Jauffret :

Arrête de pleurer. Je ne te tuerai pas ce soir. …/…
J’ai escaladé la façade de l’immeuble comme une paroi rocheuse.
Vous demanderez à quelqu’un d’enlever les pitons, …/…

La ville dort, la ville rêve, la ville s’illumine soudain comme on se réveille en sursaut au milieu d’un cauchemar. La ville où vous êtes né, …/…

Samedi dernier, nous avons acheté en promotion un réfrigérateur assez grand pour …/…

J’ai l’habitude de quitter mon mari en pleine nuit. Quand il dort. …/…

Nous nous sommes rencontrés dans un attentat, alors que par hasard nous partagions le même wagon de métro …/…

- Sandrine, je n’ai pas à me plaindre de votre travail, mais de votre physique ».
Vous prétendez être coupable d’un crime. Mais vous n’avez plus aucune idée de qui est la victime.
Je suis né, il le fallait bien, et je n’ai rien pu faire pour m’empêcher d’atteindre l’âge de 41 ans d’où je vous parle aujourd’hui perché comme un pingouin sur un morceau de banquise.
(ad lib...)
On peut ajouter une contrainte (par exemple : n'écrire que 15 phrases... écrire entre 15 et 30 phrases, etc...).
On peut aussi inverser la proposition et demander aux participants d'écrire une liste de "premières phrases"... qui peuvent servir ensuite, à la manière d'un cadavre exquis, à d'autres participants, pour poursuivre...

Enfin, ce qui est, chez Jauffret, une phrase de début peut être proposée aux participants comme la phrase de conclusion de la nouvelle qu'on leur proposera d'écrire...

vendredi 12 juillet 2019

Ecrire en forêt

Merci aux 5ème du collège d'Avon de leur lettre de remerciement et de leur "haïku bonus" suite à la journée passée à Bourron-Marlotte, dans le cadre de ma résidence d'écriture, et de l'après-midi à la Mare aux Fées où nous avons écrit des haïkus :

"Mesdames, Messieurs,
Nous étions très heureux de vous rencontrer et de découvrir votre univers. Nous vous remercions infiniment d’avoir pris de votre temps pour nous apprendre toutes ces choses sur vos métiers. Vous avez réussi à partager avec nous votre passion.
Cela nous a fait plaisir d’être aussi bien accueillis. L’activité d’écriture dans le cadre naturel de la Mare aux fées nous a également beaucoup plu.

En espérant vous rencontrer de nouveau, nous vous remercions encore une fois.

Bien à vous."
La classe de 5e1 du Collège de La Vallée

Un dernier haïku :

Près de la Mare aux Fées,
Assaillis par nos souvenirs, 

Nous écoutons l’inspiration.

dimanche 9 juin 2019

ESPE

Les Ecoles Supérieures du Professorat et de l'Education forment les futurs enseignants des écoles primaires et secondaires.

Deux expériences significatives cette année : avec l'ESPE de Créteil, une rencontre à l'Astrolabe de Melun autour de la mise en voix, en son, en corps - de l'écriture pour la jeunesse. Certains étudiants ont travaillé notamment sur mon texte Il est interdit aux Poissons de grignoter les Pieds des Tortues (ed. D'Ici et d'AilleurS) et sa réalisation graphique et contée en kamishibaï.

A Dijon, à l'Université de Bourgogne, ce n'est pas moins de 10 intervenants (clown, marionnettes, danse, linogravure, photographie, théâtre, percussions...) qui ont sensibilisé les futurs enseignants du secondaire à leur discipline artistique.

Me concernant, nous avons envisagé ensemble les possibles pistes, avec une classe de collège ou de lycée, d'ateliers d'écriture, qu'on enseigne les lettres, ou une langue, ou la musique, les sciences physiques... Merci à Christian Duchange et à la Minoterie pour l'organisation impeccable de cette journée très dense, et enrichissante pour tout le monde.

mardi 30 avril 2019

En forêt

Dans le cadre de ma résidence à Bourron-Marlotte, en lisière de la forêt de Fontainebleau, quelques haïkus écrits par des usagers de la forêt, dans le cadre d'un atelier-rencontre au Café de la Paix de Bourron-Marlotte :

Aux gorges de Franchard
Le rossignol qui chante
Annonce le printemps

La Veuve Cromagnon -
Toutes ces couleurs mordorées
Comme dans un tableau !

Septembre en forêt
Le vent souffle légèrement
Ah ! Quel apaisement !

A la Mare-aux-Fées
Têtards et tritons qui dansent :
Ca m'amuse.

mercredi 3 avril 2019

En résidence à Bourron-Marlotte

Un temps d'immersion privilégié à la lisière de la forêt de Fontainebleau pour écrire une grande nouvelle (ou un petit roman), à destination du jeune public, sur la forêt.

L'occasion de rencontrer les usagers de la forêt, et aussi de proposer un programme d'action culturelle (ateliers, lectures publiques, spectacles, rencontres...).

Une résidence soutenue par le Conseil régional d'Ile-de-France à suivre sur le blog dédié.

vendredi 18 janvier 2019

Vu à la télé

Ce petit reportage sur les Scottish Women, durant la guerre de 14-18 à Royaumont, qui irrigue l'atelier d'écriture actuellement mené avec des adolescents de Chantilly : https://www.youtube.com/watch?v=DMKwr3p7U6E

samedi 12 janvier 2019

Rendez-vous au jardin

Avec la compagnie Cela Dit, un programme ambitieux d'éducation artistique et de sensibilisation à la création autour de la ville des Mureaux (78), pour écrire, jouer, représenter, créer - texte, musique, chant, percussions, théâtre... - autour de la thématique du jardin, avec le soutien de la communauté de communes Grand Paris Seine & Oise.

On rêve à un jardin idéal. On le fait comment ? On y trouve quoi ? Qu'est-ce qui s'y passe ? Qu'est-ce qui s'y joue, saison après saison ?

Une co-construction avec des jeunes de 7 à 77 ans. Un premier rendez-vous les 12 et 13 février à la Nacelle d'Aubergenville autour de mon texte Le Jardin (Il est interdit aux Poissons de grignoter les Pieds des Tortues), mis en scène et en musique...

Et le samedi 6 avril aux Mureaux (lieu et horaire à définir), spectacle de restitution de ces semaines placées sous le signe de la botanique. Toutes les infos à suivre au fur et à mesure sur mon site.

> Il est interdit aux Poissons de grignoter les Pieds des Tortues

mercredi 5 décembre 2018

A la une !

Les élèves de BTS du lycée Jean Rostand de Chantilly ont travaillé avec le photographe Robert Charlotte : sensibilisation au regard, apprivoisement de l'outil photographique, subjectivité du point de vue... Ils ont capté, en quelques clics, leur environnement immédiat, urbain, forestier.

De ces photos, il s'est agi de construire un magazine : écriture des textes correspondant aux photos, montage... et à l'arrivée, un journal à se distribuer avant les fêtes.

Un atelier conçu et coordonné par l'association Diaphane

mercredi 28 novembre 2018

Bibliographie


Trouvé sur Wikipédia : petite bibliographie à l'usage de celles et ceux qu'intéressent les ateliers d'écriture :

  • Virginie Lou-Nony, Ce qui ne peut se dire, l'atelier d'écriture à l'épreuve du silence, Actes Sud, 2014
  • Georges Perec La disparition, Denoël, Paris, 1969
  • Élisabeth Bing Et je nageai jusqu'à la page, éd. des femmes, Paris 1976
  • Collectif GFEN, Réconcilier poésie et pédagogie (2 tomes), Ed. Cahiers de Poèmes, 1978
  • Collectif s/d Michel Cosem, Le pouvoir de la poésie (notamment Ch. XIII), Casterman 1979
  • Collectif GFEN, Ça conte, Ed. Cahiers de Poèmes, 1987 (réédité en 1996)
  • Collectif GFEN, L'atelier d'écriture, le pouvoir d'écrire, Ed. Cahiers de Poèmes, 1988
  • Alain André, Babel heureuse, L'atelier d'écriture au service de la création littéraire, Syros-Alternative, 1989, réédition augmentée 2011, éditions Aleph-Écriture
  • Collectif animé par Henri Bassis, Quelles pratiques pour une autre école, Casterman, 1993
  • Isabelle Rossignol, L'invention des ateliers d'écriture en France, analyse comparative de sept courants clés, L'Harmattan, 1996
  • Claire Boniface et Odile Pimet, Les ateliers d'écriture, RETZ, 1996
  • Actes des premières rencontres de Toulouse, L'écriture, ça émancipe, l'atelier d'écriture et les écrivains, Ed. Cahiers de Poèmes, 1998
  • Emmanuel Bing, Bécassine et l'écriture automatique, la grange aux dîmes, 2002
  • Odette et Michel Neumayer, Animer un atelier d'écriture, E.S.F., 2003,  (ISBN 2-7101-1593-X)
  • Philippe Berthaut, La chaufferie de Langue, éd. Eres, 2005
  • François BonTous les mots sont adultes, Fayard, Paris, 2005
  • Anne Roche, Andrée Guiguet, Nicole Voltz, L'Atelier d'écriture : Éléments pour la rédaction du texte littéraire, Paris : Armand Colin, 2005
  • Pierre Frenkiel, 90 jeux d'écriture : Faire écrire un groupe, Chronique Sociale, 2005
  • Hubert HaddadLe Nouveau Magasin d'écritureZulma, 2006
  • Hugues Lethierry Ecrire,publier,diffuser,L'Harmattan,2013
  • OulipoAbrégé de littérature potentielleÉditions Mille et une nuitsno 379, 2006.
  • Collectif CICLOPQui veut lire ? CICLOP : 30 ans d'ateliers d'écriture, Éditions Interculturelles, 2006
  • Sébastien Onze, 150 défis d'écriture, L'atelier d'écriture 1., Mango, 2008
  • Emmanuel Bing, Le manuscrit de la mère morte, un portrait de la créatrice des ateliers d'écriture, éd. Maurice Nadeau, 2009
  • Chefdeville, "L'atelier d'écriture", Le Dilettante, 2009
  • Dany Orler, Autoanalyse et ateliers d'écriture, Robert Jauze éditeur, 2009 -  (ISBN 978-2-86214-087-2)
  • Martha BoeglinLe guide des méthodes de travail de l'Étudiant, Paris, L'Étudiant, 2010
  • Pierre Ménard,  Comment écrire au quotidien : 365 ateliers d'écriture, Publie.net, 2010
  • Isabelle Mercat-Maheu, Histoires d’écritures – Voyage en ateliers d’écriture, La Cause des Livres, 2010
  • Pierre GuéryPoéstreet, des marches de poésie urbaine, Maelström, 2011
  • Françoise Neveu, "Atelier d'écriture ? Le tour de la question en 90 points", Éditions de L'Harmattan, collection ECLA(T), 2012
  • Laure d'Astragal, "Atelier d'écriture Envie d'écrire, du rêve à la réalité" Éditions Larousse Poche 2012- (ISBN 9782035884886)
  • Jean-Luc PouliquenLes enfants sont des poètes,CIPP, 2015,  (ISBN 978-1505900576)
  • Claudette Oriol-Boyer et Daniel Bilous (éd.), Ateliers d'écriture Littéraire, Éditions Hermann, 2013,  (ISBN 9782705687861)
  • Victor BouadjioGuide des ateliers d'écriture : contenus, animation, exercices d'écriture, tendances et pertinence, culture littéraire et socialisation, Éd. Écrire aujourd'hui, Beaucouzé, 2015, 131 p.  (ISBN 9782909725888)

mercredi 9 mai 2018

Guerre et haïkus

Les élèves de 6ème du collège Jacques Monod de Beaumont-sur-Oise ont écrit, à partir des photos d'archives du Scottish Women Hospital, des courriers, et aussi quelques très beaux haïkus. J'en copie certains ici :

En plein champ de bataille
Blessé trente minutes au sol
J'ai cru mourir
(Lorenzo)

Pensant à la papaye
A son goût frais
Envie de rentrer en Guadeloupe
(Steven)

Octobre 1917
Accumulation de décès
Sensation de vide
(Naëlle)

Dans mon lit d'hôpital
Je pense aux oiseaux de Narbonne
Les entendrai-je à nouveau ?
(Timeo)

Dans mon coeur
Un manque terrible :
Ton parfum
(Camille)

Un grand merci aux enseignantes, Mmes Leblond et Leroy, pour leur aide précieuse.

jeudi 15 mars 2018

Scottish Women Hospital

Rendez-vous les samedis 17 et 24 mars après-midi pour entendre les textes écrits par des collégiens de Beaumont-sur-Oise et des écoliers de Saint-Leu d'Esserent, inspirés par les photos d'archives de Royaumont, à l'époque où, entre 1915 et 1919, l'abbaye était un hôpital militaire tenu par les "Scottish Women".

Ils seront accompagnés en musique par d'autres écoliers et collégiens, toujours de Beaumont et Saint-Leu, sous la houlette de Maël Bailly.

100 ans après la Grande Guerre, un travail de création littéraire et musicale pour ne pas oublier.

mercredi 13 décembre 2017

Ce que c'est / Ce que ça n'est pas

Un atelier d'écriture, qu'est-ce que c'est ?

Peut-être faut-il commencer par énumérer tout ce que ça n'est pas :

- Ca n'est pas un lieu où on vient se faire aider pour écrire son premier roman, celui qu'on essaye d'écrire depuis dix ans sans y parvenir. L'animateur de l'atelier d'écriture n'est pas un conseiller littéraire, et il lui est difficile en outre d'être attentif à chaque projet de chaque participant... Le coaching personnalisé est une activité qui existe, que ce soit au sein des maisons d'édition ou de manière indépendante, mais ce n'est pas en s'inscrivant à un atelier d'écriture qu'on le trouve.

- Ca n'est pas un lieu où on vient apprendre à bien écrire. L'intervenant n'est pas un enseignant de français. Il peut ne pas maîtriser parfaitement l'imparfait du subjonctif des verbes du troisième groupe ou l'accord du participe passé avec les verbes pronominaux. C'est un écrivain, qui partage, en tâchant de les rendre accessibles, ses outils, ses questionnements, ses cheminements.

- Ca n'est pas un lieu où on vient pour mieux se connaître, mieux se comprendre, et se faire comprendre et connaître des inconnus qui composent l'atelier d'écriture ce jour-là et qui ne viennent pas pour ça. Même si c'est toujours, par définition, à partir de soi qu'on écrit, l'idée est d'avancer vers l'inconnu dans la direction que propose l'intervenant. La lecture à voix haute des textes écrits, en fin de séance, est importante entre autres parce qu'elle permet précisément d'objectiver l'acte d'écrire.

- Ca n'est pas un lieu où on vient apprendre comment animer des ateliers d'écriture. Il arrive (rarement, heureusement) d'avoir un(e) participant(e) qui note consciencieusement ce que propose l'intervenant, les questions et réflexions des participants, etc... sans expérimenter vraiment, sans jouer le jeu, sans se lancer dans l'écriture... Outre le fait que l'objectif visé n'est sans doute pas atteint (de même que c'est en forgeant qu'on devient forgeron, c'est en écrivant soi-même, en plongeant dans le geste d'écrire qu'on peut imaginer transmettre ce geste, un jour, à autrui), cela fausse quelque chose, incontestablement, dans le collectif, et génère une gêne dans le groupe.

Ceci posé, on peut dire qu'un atelier d'écriture, c'est un moment donné à un petit groupe de personnes volontaires pour expérimenter des pistes d'écriture, avec l'aide d'un écrivain qui les a expérimentées ou les expérimente lui-même, dans son métier (car c'en est un !) afin de faciliter, de catalyser, d'enrichir l'acte d'écrire.

Cela se fait souvent avec l'aide d'une part de supports (extraits de textes, fragments de musiques, exemples tirés de la littérature, photos, tableaux, séquences filmées...), d'autre part de ce qu'on appelle des injonctions - disons plus simplement : la règle du jeu proposée (la notion de jeu est essentielle).

Après un temps personnel d'écriture, durant lequel l'animateur se rend disponible pour aider si besoin, reformuler, conseiller chacun, le groupe se retrouve, chacun lit ce qu'il/elle a écrit. Il est souvent intéressant que l'écrivant(e) exprime ce qui a été aidant, ce qui a été freinant dans la proposition d'écriture, d'autres participants peuvent aussi, dans un esprit constructif et bienveillant, faire quelques retours...

vendredi 10 novembre 2017

C'est la rentrée !

En cette rentrée 2017/18, ateliers d'écriture d'automne :

- à la bibliothèque de Senlis (60) : modalités, dates, textes à lire > ici
- avec la Fondation Royaumont, dans le cadre du Scottish Women Hospital (Centenaire 1914-1918), pour l'école de Saint-Leu d'Esserent (60), le collège J. Monod de Beaumont-sur-Oise (95) et le collège F. Bac de Compiègne (60)
- avec le lycée L. Armand d'Eaubonne (95) et L'Orange bleue
- avec le collège J. Moulin de Saint-Quentin (02)

mardi 22 août 2017

Deux pièces pour collégiens

En 2016, au collège des petits Ponts de Clamart, avec des élèves d'une classe de 5ème, nous avons écrit ensemble 2 pièces, qui nous ont servi d'une part à mieux comprendre comment s'écrivait le théâtre, d'autre part à parler à notre manière (avec notre langage, nos points de vue, nos humeurs et notre humour) du monde d'aujourd'hui.

Les deux pièces sont téléchargeables > ici

Chacune de ces pièces dure entre 30 et 40 minutes. Elles peuvent être jouées par les groupes de collégiens qui le souhaiteraient (environ un groupe d'une demi-classe par pièce).